nos SPECTACLES

LES P'TITS SOUCIS
DE SCAPIN

 
 
Un sujet fort traité avec humour :

Le droit des enfants à la bientraitance

 
Inspirés de la commedia dell'arte et du théâtre de tréteaux, les P'tits soucis de Scapin nous présentent un valet maltraité par son maître et poursuivi par une femme-dragon qui rêve de lui faire des bisous. Il faudra toute l'astuce, l'audace et l'énergie de Scapin pour se débarrasser de l'emprise de ces deux adultes.
 
Un rythme endiablé, des rebondissements, des bruitages, des chansons, une issue heureuse.
 
Une pièce jeune public avec un second niveau de lecture très apprécié des parents.
 
Un spectacle léger qui peut être joué en intérieur comme en extérieur.
 
 
Texte
Fred Guittet & Renaud Rocher
Mise en scène
Fred Guittet
Jeu
Marion Groll, Arnaud Guitton & Fred Guittet
 
Lumières
Fred Guittet
Chansons
Fred Guittet & Renaud Rocher
Une création des compagnies
Théâtre de Lune & Essentiel Ephémère
Production et diffusion
L'écriventeur
 
Public Tout public à partir de 3 ans
Durée 50 mn
Création 2007
 
 

l'Histoire

 
Scapin est un valet maltraité par son maître Géronte. Ce dernier ne supporte pas son insouciance et le corrige dès qu'il fait quelque chose de travers. Malgré ce quotidien difficile, Scapin reste joyeux et optimiste. Il rêve de voyages, d'animaux imaginaires et de rencontres fabuleuses.
 
Il croise un jour une femme repoussante, Dona Rossa, qui lui fait des avances. Ces déclarations amoureuses tournent rapidement au harcèlement. Elle cherche à l'embrasser par tous les moyens en utilisant tour à tour la ruse, la pitié, la force physique et l'intimidation.
 
Mais Scapin est particulièrement malin et ne tombe pas dans les pièges de cette femme-dragon.
 
Pour se débarrasser de l'emprise de ces deux personnages, Scapin se déguise et se fait passer pour un juge. Il renverse ainsi la situation et leur fait signer une promesse de ne plus jamais le maltraiter.
 
A la lumière de ces évènements - la peur de Dona Rossa et les remontrances du juge - Géronte comprend et regrette ce qu'il a fait subir à Scapin. Il va désormais le traiter comme son propre fils.
 
 

les Personnages

 
Scapin et Géronte sont inspirés des personnages de Molière.
 
Scapin est un valet qui ne se laisse pas faire : c'est une figure enfantine par excellence : l'enfant débrouillard que chaque enfant rêve d'être
 
Géronte est, quant à lui, l'archétype du pingre violent qui ne s'est jamais émancipé de l'éducation rigide qu'il a reçue.
 
Pour Dona Rossa, il faut chercher du côté de Victor Hugo : c'est la duègne dans Ruis Blas et La folie des grandeurs.
 
 

livre d'Or

 
Les enfants sachant écrire...
 
Les déguisements étaient jolies.
 
Le spectacle était vraiment très bien. Bravo !
 
Merveilleux spéctacle.
 
J'ai bien émé ce spectacle.
 
J'ai beaucoup aimé ce spectacle. J'ai adoré les personnages et surtout le bizou entre Géronte et Donna. C'était un superbe spectacle !
 
Les adultes...
 
Magnifique spectacle pour grands et petits, très belle prestation d'acteurs. Le sujet rarement traité de la violence qui peut être faite aux enfants est mis en scène avec grande délicatesse, pédagogie et tellement d'humour. Belle mise en scène, on rit beaucoup. A voir absolument.
 
Spectacle très vivant parfait pour petits et grands. Beaucoup de talent et de simplicité de la part des acteurs.
 
Pièce très originale, très drôle et excellente.
 
Du rire, des brèves, de la vie ! Bravo et à bientôt !
 
Un très bon moment ! Belle découverte !
 
Enfin du théâtre pour enfants !
 
Très instructif votre façon de traiter un sujet délicat mais malheureusement très courant. L'humour fait tout passer !
 
Les programmateurs...
 
Ce spectacle d'une grande fraîcheur a ravi l'ensemble des spectateurs et a provoqué un enthousiasme unanime tant auprès des enfants que des parents et des enseignants. C'est un spectacle abouti, drôle et rythmé.
 
C'est un spectacle tout public où les adultes comme les enfants passent un moment agréable. Il aborde la maltraitance, sujet difficile, de façon intelligente et subtile tout en restant dans un cadre qui est celui du théâtre et de l'humour. Les enfants rient mais en même temps ils s'identifient à Scapin. Ce spectacle les aide à comprendre qu'ils peuvent dire "non" à un certain nombre d'évènements qui peuvent se produire dans leur vie d'enfants.
 
Quiproquos, apartés, commedia dell'arte, tout y est, sans prétention mais avec beaucoup de justesse et de sincérité. Les personnages sont hauts en couleur et régalent le spectateur, petit ou grand. Le message est fort sans être "chargé" et les trois comédiens distillent à merveille l'idée de comment peut-être vécue la maltraitance, au travers d'un Scapin touchant, malin et rêvant d'ailleurs. On prend beaucoup de plaisir à partager les P'tits soucis de ce Scapin là !
 
Au delà de la créativité et de la qualité dont la troupe a fait preuve au cours de cette représentation en plein air, nous avons été sensibles aux rapports privilégiés comédiens/public initiés par la troupe. Nous ne saurons que conseiller la programmation de cette pièce pleine d'humour et de joie de vivre.
 
J'ai eu l'occasion d'assister trois fois à cette pièce. Que ce soit dans une salle ou en plein air, j'ai constaté à quel point le public était réceptif. Et les trois fois, c'est avec le même plaisir et le même intérêt que j'ai suivi la représentation qui, bien que s'adressant aux enfants, reste très utile pour les adultes. Ce spectacle permet d'aborder avec les enfants la question parfois délicate de la relation adulte/enfant et le sujet plus grave de la maltraitance. Il est souvent compliqué d'évoquer le rapport entre le respect dû à l'adulte et la place de l'enfant, ce spectacle est une bonne entrée en matière. A la fois pédagogique et joyeux, les P'tits soucis de Scapin sont à conseiller aux plus jeunes et à leurs parents.
 
 

Presse

 
Lumineux !
Les p’tits soucis de Scapin nous offrent une comédia dell’arte qui traite avec douceur et fantaisie de la condition de l’enfant. Un spectacle avec un second degré de lecture où les âmes d’enfants se retrouvent plongées dans une histoire simple servie par trois comédiens lumineux et sincères. Un décor et des costumes soignés, un rythme endiablé, des rebondissements, des chansons et une issue heureuse. La portée pédagogique de cette pièce à l’écriture limpide et profonde lui confère une qualité essentielle : appréhender l’enfant comme un véritable spectateur pensant. Rare.
LA MARSEILLAISE
 
Un grand moment de plaisir
Le public s'est régalé d'une petite merveille de spectacle, dont la qualification « pour tous publics » est rigoureusement exacte. « Les P'tits Soucis de Scapin » donnent à savourer et à rire aux plus jeunes comme aux adultes.
Superbement interprétée, cette petite comédie est à la fois tout à fait dans l'esprit de la farce qui l'inspire et remplie d'inventions décalées, subtiles et irrésistiblement drôles.
Se côtoient ainsi les gesticulations étudiées de la commedia dell'arte, les gags clownesques de la sottie, de vraies improvisations, en phase avec le lieu et le moment du spectacle, et des anachronismes du meilleur effet.
LA NOUVELLE REPUBLIQUE
 
L’enfance maltraitée ou les petits soucis de Scapin
Librement inspirée de la commedia dell’arte et des personnages de Molière, la pièce présente un tableau à la fois léger et grave sur l’enfance de Scapin. Le spectacle repose sur un enchaînement rapide et provoquant de l’intrigue où le déguisement et la ruse permettent un dénouement heureux. Un sujet sensible, la maltraitance, présenté ici sous forme ludique.
LE PROGRES
 
Le spectacle s’adresse aux enfants de 4 à 10 ans, mais il n’est pas interdit aux adultes.
C’est un pur moment de frayeur et de rire que nous offrent ces trois acteurs et l’enfant peut le vivre au premier degré, en demeurant dans l’imaginaire. La pièce délivre un message. « Nous abordons de façon ludique un sujet grave, dit Frédéric Guittet : la maltraitance physique et morale de l’enfant. Nous voulons dire aux enfants : vous avez des droits, on ne peut pas faire n’importe quoi de vous. »
LE PROGRES